La Chronique de Morain # 12: Dirty Shades-Millésime des Charentes

Dans un monde qui va trop vite, je vous propose chaque semaine de ralentir et de regarder dans le rétroviseur, pour parler d’un personnage, d’un album, d’un film, d’une série ou d’un livre qui a marqué son époque. Cette semaine cependant, c’est vers le futur que je vous propose de tourner votre regard, avec la présentation d’un jeune groupe qui ne demande qu’à être connu: Dirty Shades. 

C’est lors d’une escapade en Charente que j’ai eu l’occasion de rencontrer deux de ses membres. Barbecue, cubi de rosé et concert improvisé, il n’en fallait pas plus pour me contenter. C’est donc au cœur d’un village charentais, par une soirée maussade d’un été qui le fut presque tout autant, que j’ai perçu l’espace d’un instant la lumière. Anouk et sa voix puissante à la guitare, Martin et sa technique parfaite à la basse, et me voilà propulsé dans l’univers de deux jeunes artistes de talents qui envoient du pâté pendant une trentaine de minutes.

De gauche à droite Nathan (guitare), Nathan (saxo), Anouk (chant+guitare), Martin (basse), Mehdi (batterie).

Ce petit bœuf totalement inattendu permet de mettre en valeur la complicité des deux virtuoses, qui se cherchent et se trouvent merveilleusement au fil des morceaux. Reprises, improvisations, ainsi qu’une chanson tirée de l’EP d’Anouk, mes amis et moi sommes totalement conquis par ce moment musical de haute volée. A tel point qu’il fallait absolument que publicité soit faite sur ce groupe dont le style oscille entre rock et funk, avec parfois quelques variations reggae ou soul qui n’ont pas fini de nous faire planer. En tant que dénicheur de talents, RadioVNL ne pouvait pas passer à côté de ces jeunes cracks, qui seront en première partie du groupe Sinsemilia le 21 novembre à la Palène de Rouillac.

Je vous propose également d’écouter le premier EP solo d’Anouk, sorti en 2016. Cet opus intitulé « New Era » nous permet d’apprécier encore davantage la voix pleine de caractère d’Anouk, entre douceur latente et force assumée. A noter une collaboration avec Martin au beatbox, grosse claque en perspective. Comme on dit chez moi « ça ne mange vraiment pas de pain »!

Découvrez l’album d’Anouk sur Deezer!

Dirty Shades: WebsiteFacebook / Soundcloud 

 

Un partage = un bisou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For spam filtering purposes, please copy the number 2601 to the field below: