On a parlé avec Tim Burgess et Mark Collins de The Charlatans

A l’occasion de la sortie de leur treizième album Different Days le 26 mai prochain, The Charlatans était de passage à Paris. J’ai pu rencontrer Tim Burgess et Mark Collins, respectivement chanteur et guitariste du groupe.

The Charlatans est un groupe emblématique du rock anglais des nineties. Originaire de Manchester, ils font partis du mouvement musical du Madchester (avec The Stones Roses ou encore The Happy Mondays). Ce mouvement a pour caractéristique de mélanger plusieurs genres musicaux tel le rock, la (acid) house ou le psychédélisme.

 

Votre nouvel album, Different Days, est très beau et puissant. Les treize chansons peuvent être à la fois belles et tristes en même temps. Comment vous l’avez composé ?

Tim : Merci déjà pour les compliments !

Mark : Alors on a commencé à le créer en 2015 après la sortie de Modern Nature (ndlr : douzième album du groupe). On avaient du temps libre entre les concerts et on étaient dans une atmosphère et un mood propice pour créer de la musique. On a pensé cet album comme un passage du jour à la nuit. Il sonne comme un album concept dans nos têtes.

Tim : Il sonne plus psychédélique que les anciens. On l’entend dans nos paroles. Il a un côté enchanteur, comme un univers parallèle.

J’ai entendu dire que des musiciens connus avaient travaillé avec vous sur cet album …

Mark :  Après la mort de notre batteur Jon Brookes en 2013, on a commencé à travaillé avec beaucoup de personnes. Sur Modern Nature, Pete Salisbury de The Verve avait déjà travaillé avec nous. On a donc aussi travaillé avec Anton Newcombe de Brian Jonestown Massacre, Johnny Marr de Smiths, Stephen Morris de New Order …

Tim : … Ian Rankin, Kurt Wagner , Sharon Horgan et aussi Paul Weller (The Jam).

Marc : On étaient les seuls à pas être invités au final ! C’était génial de pouvoir inviter autant de personnes dans notre univers.

Tim : De travailler avec nos amis, de créer avec eux.

 

Vous avez beaucoup de sonorités et d’inspirations différentes sur tous vos albums. On entend à la fois de la musique électronique que de la pop par exemple. Quels artistes vous écoutez en général et quels artistes d’aujourd’hui vous aimez ?

Les deux : On écoute forcement de la musique de Manchester et anglaise. Joy Division, The Smiths, The Fall … On écoute de tout en vrai et on essaye de combiner nos inspirations. Dans les artistes actuels on aime Tear, Frank Ocean … Kendrick Lamar ! Le dernier album est incroyable.

Vous faites des concerts et faites des albums depuis la fin des années 80 jusqu’à aujourd’hui. Vous êtes, avec les Stones Roses, les seuls du Madchester à continuer de jouer aujourd’hui. Vous comptez continuer ? Car j’espère que oui !

Marc : Yeah. Quand on fini un album, on pense direct au prochain qu’on pourrai faire. On pense déjà a en faire un autre. On aime beaucoup jouer aussi donc on va continuer.

Tim : On est très inspiré en ce moment. Ou alors c’est le café je sais pas…

The Charlatans fait partie de mes classiques du rock anglais. Vous pensez quoi de cette génération de jeunes de 22-25 ans d’aujourd’hui qui écoutent la musique que vous faisiez quand vous aviez 22-25 ans dans les nineties ?

Tim : Oh ! C’est super de plaire encore, c’est fantastique.

Mark : C’est un sentiment génial ! On les voit aux concerts, ils sont pas là avec leurs parents tu vois, ils viennent d’eux mêmes, ils ont découverts notre musique par eux mêmes.

 

Different Days sort le 26 mai 2017 / Premier single Plastic Machinery déjà disponible sur Youttube

Marion
La tête dans les étoiles musicales
Un partage = un bisou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For spam filtering purposes, please copy the number 7878 to the field below: