Interview au café de la presse avec LoG

Duo formé de Matthieu Souchet et de Romain Gaudiche, LoG offre une musique instrumental hyptnotique et puissante. Entre sonorités expérimentales et aériennes, ils  ont signé leur premier EP, intitulé Pandora (Eumolpe Record) en octobre dernier.J’ai pu leur poser quelques questions et en savoir plus sur l’univers de LoG : 

Qui est LoG  ?   

Romain : On est un duo de musique électronique, formé en 2012. Matthieu est à la batterie et je suis aux machines.

On avait déjà bosser ensemble avec Matthieu avant LoG. On compose tout à deux de A à Z. Puis on a commencé à faire des lives avec LoG, on a fait la première partie de Rone et on a composé l’EP. On a pas mal joué à Paris dans des salles comme la Flèche d’or, la Maroquinerie …

Mathieu : On commence à jouer hors de l’ile de France, on a pas de tourneur donc on joue au compte goutte un peu.

Qui êtes vous ?

Romain : On se connait depuis tout petit …

Mathieu : …Depuis la maternelle en fait ! On vient tous les deux du 91. J’ai été au conservatoire depuis tout petit à Evry. Je suis batteur de formation. Puis j’ai fais une licence de musique à Paris 8 en Jazz. J’ai eu des cours avec des batteurs renommés et j’ai multiplié les projets et les groupes. J’organise des events avec un collectif aussi.

Romain : Moi j’ai commencé la musique ado avec un groupe, je suis bassiste de formation. Petit à petit je me suis intéressé au jazz, à la musique contemporaine. J’ai été au conservatoire de Paris avec Denis Dufour. C’est à ce moment là qu’on a composé nos premières musiques électroniques et qu’on a monté LoG.

Comment vous définiriez votre musique en deux mots ?

Matthieu : Électronique mutant.

Romain : On essaye de faire un mélange entre la richesse de la musique électronique, la synthèse et l’acoustique.

Mathieu : On est à la croisée de  plusieurs genres musicaux comme le math rock, l’électro … On utilise plusieurs courants sans pouvoir vraiment définir le notre.

Romain : En matière de couleur musicale, ça vient de plusieurs disques et d’inspirations comme Pink Floyd par exemple.

Justement, vous m’avez rappelé Flying Lotus dans les mélodies, Aphex Twin dans les rythmes et Boards of Canada pour l’atmosphère. Qui/quoi vous inspirent ?

Tous les deux : T’as visé juste ! On écoute aussi du rock progressif des années 70 comme King Crimson. On s’inspire effectivement de beaucoup de choses, on est très curieux ! Pour Pandora on a posé les jalons de la vision de la composition. Partir de la genèse d’une œuvre jusqu’à la fin. C’est comme l’aventure de la boite de Pandore.

Vous avez une esthétique minimaliste. Le visuel a l’air très important pour vous …

Matthieu : On a travaillé avec Minh Ta, un designer et ami à nous. On travaille avec lui depuis le début pour les logos, la scène … Il a imaginé cinq photographies pour illustrer les cinq titres de l’EP avec Baptiste Olivier, qui a effectué les photographies.

On ressent toute la puissance et la beauté de la batterie dans votre musique. C’est un instrument qui n’est pas forcement mis en avant …

Matthieu : Ce n’était pas tant la batterie mais le côté acoustique. Comme je suis batteur, ça me parait naturel. L’aspect rythmique est très fort dans loG. C’est très important dans le live.

Romain : Elle (la batterie) est mise en avant chez nous car on la retrouve dans tous les morceaux. C’est comme un fil rouge.

Comment vous avez composé Pandora ?

Romain : On compose à partir d’un projet. Chaque morceau représente une étape du disque, une étape de réflexion, de doutes … C’est ce qui nous guide.

Matthieu : On a enregistré dans notre home studio, chez Romain. On fait tout en amont (compos…). On a mixé au studio de la salle de concert LE PLAN, ou nous étions en résidence de création.

Si vous deviez faire un feat avec un artiste ?

Les deux : Kendrick Lamar ! Et Jambinai aussi !

Vous prévoyez des lives bientôt ?

Matthieu : On joue à Strasbourg le 30 juin et ce mois-ci  vers Tours. Comme on a dit au début, on essaye de jouer hors de Paris un peu.

Marion
La tête dans les étoiles musicales
Un partage = un bisou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For spam filtering purposes, please copy the number 8963 to the field below: